Decouvrons Sqlite - 1

| Comments

Coucou à tous !

Même en vacances, Tonton Codeur pense à vous. Remarquez qu’il est difficile de vous oublier grâce à vos gentils emails.

Il semblerait que parmi vous se cache un futur Zuckerberg. Pour révolutionner le monde des réseaux sociaux, il se pose quelques questions sur l’utilisation d’une base de donnée.

Nous allons donc tous ensemble jeter un oeil à l’utilisation de la base de donnée Sqlite avec Python.

Je n’aborderai pas l’installation de Sqlite et Python pour 2 raisons : notre révolutionnaire l’a déjà fait et si vous étiez sur un OS libre, vous les auriez déjà ;)
Bon, OK, si vous bloquez, vous pouvez me faire un email et je vous aiderai.

Pour nos petits exercices, nous allons créer une simple petite base avec Sqlite.
Ce qu’il faut savoir, c’est que Sqlite est une base de donnée toute simple qui se contente de tout stocker dans un fichier.

Pour commencer, créez un répertoire pour nos petits exercices.
Lancez votre ligne de commande et mettez vous dans ce répertoire.
Il vous suffira alors de lancer la commande :

1
sqlite3

Vous obtenez donc les informations suivantes à l’écran.

1
2
3
4
5
~/projects/tontoncodeur$ sqlite3 
SQLite version 3.8.2 2013-12-06 14:53:30
Enter ".help" for instructions
Enter SQL statements terminated with a ";"
sqlite>

Une fois ainsi, toutes les commandes seront des commandes de Sqlite. Une fois terminé vos opérations, vous pouvez quitter Sqlite par la commande :

1
.sqlite

Pour pouvoir utiliser Sqlite depuis un script Python, nous allons créer une table et quelques données, ce sera plus pratique. Pour créer une table nous utiliserons la commande Sqlite CREATE TABLE

1
2
3
4
5
6
7
8
sqlite3 tonton.db
SQLite version 3.8.2 2013-12-06 14:53:30
Enter ".help" for instructions
Enter SQL statements terminated with a ";"
sqlite> CREATE TABLE PERSONNES
   ...> (ID INT PRIMARY KEY NOT NULL,
   ...> NOM TEXT,
   ...> AGE INT);

La commande sqlite3 tonton.db permet de dire qu’on va travailler avec la base tonton.db.
Si elle existe, on se connecte, si elle n’existait pas, elle la crée.
Vous aurez alors un fichier tonton.db dans votre répertoire.

La première instruction qui suit est compréhensible :
on crée une table qui se nommera PERSONNES.
Tout ce qui suit entre les parenthèses définira les différentes colonnes de la table.

La première colonne sera un entier appelé ID qui servira de clé primaire.
Cette clé est utilisé par Sqlite pour accélérer ses recherches et vous servira à identifier vos enregistrements.
La seconde colonne sera le nom stocké dans un texte.
La dernière sera l’âge.

Pas mal non ?
Nous avons donc maintenant une table.
Il nous reste à insérer des données et les voir ensuite..

Pour ajouter des données, Sqlite utilise une commande appelée INSERT.
Par exemple, ajoutons une personne qui aura pour NOM Bob et agée de 32 ans :

1
2
sqlite> INSERT INTO PERSONNES(ID, NOM, AGE)
   ...> VALUES(1, "Bob", "32");

La première partie de la commande INSERT indique les colonnes qui vont être utilisées.
La seconde indique les valeurs que nous allons insérer.

Pour vérifier que les données sont là, il suffit alors d’utiliser la commande SELECT qui permet de voir le contenu d’une table.

1
2
sqlite> SELECT * FROM PERSONNES;
1|Bob|32

La commande SELECT permet de choisir les colonnes affichées, ou toutes si on utilise le caractère *.
Le mot FROM est utilisé pour indiquer la table qui sera consultée.

C’est tout simple non ?

Très vite, l’article suivant parlera de l’interaction possible entre Ptyhon et Sqlite.

Bonne vacances à tous.

Comments